[L’Envers du Décor d’Août 2018] – Programmer ses articles, n’est-ce pas de la triche ?

Petit Rappel du principe de l’Envers du Décor, un sujet est proposé chaque mois en rapport avec les backstages des blogueurs sur le groupe prévu à cet effet, si le sujet vous inspire l’on vous propose de le traiter et de partager votre article dans la publication prévu pour, sur la page Facebook, si le concept vous intéresse et pour plus de détails vous n’avez qu’à cliquer sur ce lien : L’envers du Décor.
Et voici le thème de ce mois :38199972_2112282599093113_8740000521688973312_n

Si programmer c’est tricher et bien je suis une tricheuse professionnelle et depuis l’ouverture de mon blog…

  • Parce que toutes les blogueuses ne sont pas forcément au chômage, mère au foyer ou sans enfants.

Parce que lorsque l’on parle de blogueuses, l’ont pense souvent à cette femme (ou cet homme) qui s’ennuie dans sa vie et qui n’a rien trouver d’autres que de raconter sa vie sur internet. Alors que non, ce sont souvent des personnes souhaitant partager leur avis, astuces, vies de femme ou de maman avec d’autres personnes que cela pourrait intéresser.

Entre les horaires de travail, ma fille ou encore mes diverses activités, il m’est difficile d’écrire tout les jours ou de manière régulière. Donc, même si je peux avoir une organisation de malade, généralement avec un planning aussi chargé, j’écris quand j’ai le temps, et si j’ai beaucoup de temps j’en profite pour prendre de l’avance sur tout les articles que je souhaite aborder.

  • Parce que parfois j’ai tellement d’idée qu’il est préférable que les articles soient dispatchés.

Avec ma bipolarité, je peux avoir des moments où je ne n’arrive pas à écrire et d’autres ou je suis extrêmement inspirée. Je peux écrire 4 articles en une nuit (certes avec des fautes et pas finalisé).

Je ne sais pas me concentrer sur un article à la fois, généralement j’en ai plusieurs en cours que je complète au fur et à mesure.

  • Parce que derrière il a un minimum d’organisation derrière un article.

Et non je ne me réveille pas pour pianoter 3 mots sur WordPress et « publier ».
Il faut prendre ou trouver des photos (s’il y en a), il faut rédiger ses premières idées, ensuite première relecture, seconde relecture et dans mon cas il y a troisième ou quatrième relecture, rassembler les sources s’il y en a et ensuite publier.
Je n’aime pas me relire dans la même heure ou parfois la même journée si l’article est trop long, je ne vois pas mes erreurs sinon.

  • Parce que ça aide en cas de manque d’inspiration et manque de temps.

Comme tout le monde il y a des jours où je suis pleine d’idées et d’autres où c’est la panne d’inspiration totale.
Personnellement même si j’ai bonne mémoire, il m’arrive parfois d’avoir idées sur idées, de ne pas les noter en me disant « non mais c’est tellement évidant je m’en souviendrai » et le jour d’écrire… gros blanc. Après il faut que ça revienne et parfois ça prend du temps…

Les imprévus… Parce que même avec un planning, je suis la reine des imprévus… Et donc je prends du retard sur tout le reste de ma journée, ce qui décale mes activités ainsi que mon temps d’écriture.

Dans ma situation, programmer n’est pas tricher.
C’est surtout une aide pour continuer à faire quelque chose qui me plait sans contraintes.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s